Felix Tavarez : « La formation est l’un des piliers de la modernisation de l’agriculture »

0
147

(APS) – La formation constitue un volet extrêmement important dans la modernisation et la mécanisation de l’agriculture, a souligné jeudi le directeur du Centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers et des engins motorisés de Diama, Felix Tavarez.

M. Tavarez s’exprimait face à la presse au terme d’une session de formation en mécanisation et à la conduite de machines agricoles d’une durée de deux mois. Cette formation est organisée à l’intention de huit jeunes originaires des régions d’intervention du Programme d’appui au développement agricole et à l’entrepreneuriat rural (PDAER), Kédougou, Tamba et Kolda.

Ces jeunes doivent assurer la maintenance des tracteurs acquis dans le cadre du projet, a expliqué le directeur du centre de Diama. Souvent, les engins envoyés dans certaines localités finissent par devenir hors service à cause de petites pannes. Il estime que ‘’la formation pourra régler ce problème, car si ces jeunes sont bien formés ils pourront bien utiliser ces machines et assurer également leur maintenance ».

Sada Ly, le coordonnateur du PDAER, a rappelé que  »l’Etat est en train de booster la production’’, expliquant qu’il est pour cela nécessaire de mécaniser l’agriculture. C’est ce qui justifie selon lui la pertinence de cette formation qui permet aux jeunes d’assurer la réparation de  ces machines.

Selon lui, le choix des bénéficiaires a été difficile, car des demandes émanant de beaucoup de groupements d’intérêt économique ont été reçus. Il précise que ce sont les plus crédibles qui ont été retenus et espère que la formation sera démultipliée dans les zones de provenance des bénéficiaires.

Cette formation est aussi une réponse à la quête d’emploi des jeunes formés à conduire ces engins qui leur ouvrent également les portes du monde du travail. Il indique que les jeunes formés pourront non seulement travailler pour leurs GIE qui seront bientôt dotés de tracteurs, mais également comme prestataires de service dans leurs localités.

Leave a reply