Foot : Liverpool s’impose à Lisbonne en Ligue des champions

0
240

Liverpool a pris une option sur la qualification en demi-finales de la Ligue des champions, ce 5 avril 2022 à Lisbonne. Le club anglais s’est imposé 3-1 sur le terrain de Benfica, en quarts de finale aller. Dans l’autre match du soir, Manchester City a battu l’Atletico Madrid 1-0 grâce à un but de Kevin De Bruyne.

La ferveur des supporters de l’Estádio da Luz n’a pas suffi, ce 5 avril 2022 en quart de finale aller de la Ligue des champions (C1). Benfica s’est en effet incliné 3-1 face à un Liverpool intraitable en première période et bien parti pour disputer les demi-finales de la C1.

Un Liverpool intraitable en première période

Malgré une bonne entame de match, rythmée, le club portugais craque une première fois, à la 17e minute. Sur un corner venu de la gauche, le défenseur franco-ivoirien Ibrahima Konaté saute au second poteau et reprend le ballon d’une tête piquée : 0-1. Le portier Odisseas Vlachodimos, qui avait réalisé peu avant une double parade face au Guinée Naby Keita et à l’Anglais Trent Alexander-Arnold (12e), est battu.

Le gardien grec s’incline ensuite sur un but à bout portant de l’attaquant sénégalais Sadio Mané, superbement servi de la tête par l’attaquant colombien Luis Diaz (0-2, 34e). En revanche, Vlachodimos évite le pire au club portugais, juste avant la pause, en remportant un duel face à l’ailier égyptien Mohamed Salah (45e). Premier tournant.

Benfica se révolte

Car en début de seconde période, Benfica se remet dans le coup. Sur un centre venu de la droite, Konaté laisse involontairement le ballon passer entre ses jambes. L’attaquant uruguayen Darwin Nunez est suffisamment lucide pour le contrôler et le placer au fond des filets d’un petit tir enroulé : 1-2, 49e.

La formation lisboète pousse ensuite pour égaliser. Le milieu offensif brésilien Everton expédie une frappe puissante à ras-de-terre mais son compatriote Alisson Becker protège la cage des Reds (60e). A la 67e minute, Nunez est accroché dans la surface anglaise par le défenseur néerlandais Virgil Van Dijk. Penalty pour Benfica ? Pas selon l’arbitre Jesus Gil Manzano. Deuxième tournant.

Le but assassin de Luis Diaz

Malgré leurs efforts, les joueurs locaux ne sont pas récompensés. Pire : à la 87e minute, Luis Diaz, ancien pensionnaire du FC Porto, le club rival, creuse l’écart pour les visiteurs. D’un 2-2 on est passé à un 3-1 qu’il sera difficile d’effacer le 13 avril en Angleterre…

RFI.FR

Leave a reply