Média : le journaliste Demba Ndiaye rappelle l’importance des réunions de rédaction, aujourd’hui négligées

0
319

Chargé d’introduire un panel sur le ‘’traitement professionnel des informations relevant du secret-défense et du secret de l’instruction’’, Ndiaye, un ancien employé du groupe privé Sud Communication et de Radio Sénégal, s’est étonné de s’entendre répondre par ses jeunes confrères qu’‘’il n’y a presque plus de réunions de rédaction’’ aujourd’hui.  ‘’Il n’y a pas de traitement particulier à une information dite secret-défense ou non. Ce qui incombe au journaliste, c’est d’en faire un traitement professionnel’’, a soutenu Demba Ndiaye lors du panel faisant partie des ‘’cas d’école du CORED’’, des rencontres périodiques qu’organise le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (CORED). Ce traitement professionnel devrait constituer, selon lui, une ‘’parade’’ contre le secret-défense ou le secret de l’instruction, que certains professionnels des médias considèrent comme une entorse à la liberté d’informer. Le panéliste affirme que les réunions de rédaction représentaient le ‘’cadre idéal’’ pour discuter de la ‘’pertinence’’ ou pas d’une information et du ‘’traitement’’ qu’il faut en faire. l a rappelé à l’assistance les réunions de rédaction de l’hebdomadaire Sud Hebdo, l’ancêtre du journal Sud Quotidien, où les débats étaient aussi ‘’houleux que lors d’un bureau politique’’, chaque journaliste défendant son point de vue sur la base de faits. Avec plus de trente ans d’expérience, Demba Ndiaye, qui a aussi travaillé pour ‘’Takusan’’, un journal qui appartenait à l’opposant Abdoulaye Wade, dit détenir encore des informations sensibles, mais qu’il ne divulguera ‘’jamais’’, au nom de la ‘’responsabilité’’. ‘’C’est la pratique du métier et l’organisation des rédactions qu’il nous faut questionner’’, a soutenu Ndiaye, invitant les journalistes à recourir à leur ‘’intelligence’’ et à leur ‘’responsabilité’’

Leave a reply