Pablo escobar, coach Bolivie : «nous avons commis beaucoup d’erreurs»

0
241

(ORLEANS, France) – « Je pense que pour le début du match, on avait beaucoup parlé et on a déroulé une stratégie qui, malheureusement n’a pas fonctionné et on a concédé un but matinal et évidemment, cela nous a posé des problèmes. On sait que le Sénégal par la qualité des joueurs allait faire la pression dès le début du match. Mais, quand on a réussi à s’accommoder dans le terrain, on a eu des situations. La Bolivie a pu générer des situations des buts et je pense que les deux buts encaissés étaient des erreurs que nous avons commises. Evidemment, on n’est pas content du résultat mais on comprend aussi que l’équipe à la quelle qu’on a fait face à de très bon joueurs du Sénégal».

 Un match compliqué attend le Sénégal face à l’Equateur

«Je pense que la supériorité du Sénégal était évidente et on savait que le Sénégal allait chercher le but des les premières minutes avec son public au Sénégal. Néanmoins, on a conscience que le premier but était dû à notre erreur en sortant le bloc défensif. Après les premières vingt minutes notre équipe s’est améliorée un peu et on a généré quelques occasions de but. On  pu avoir une idée de jeu. C’est clair que le Sénégal se prépare pour la coupe du Monde et nous aussi, on est dans un processus de reconstruction pour les prochaines qualifications de la Coupe du Monde.

Le match sera très dur contre l’Equateur. Ce sont deux équipes similaires concernant l’état physique de ses joueurs. Pour Sadio Mané, il n’y a rien à découvrir. C’est un de meilleurs joueurs du monde. C’est bien d’avoir la chance de jouer contre lui. C’est très motivant pour la suite.

On pense qu’on a obligé le Sénégal à commettre des erreurs. Chaque sélection a une différence caractéristique. Les buts sont des erreurs et ce ne sont pas des situations créées par le Sénégal qui a des joueurs qui évoluent dans de meilleures ligues au monde. On les respecte bien. La Bolivie a pu bien s’installer dans le terrain et on a fait mal au Sénégal par moment. Nous sommes en préparation pour les prochaines éliminatoires.

C’est le début d’un nouveau processus. On a conscience qu’on doit améliorer beaucoup de choses. Ce genre de match avec des sélections comme le Sénégal nous aident beaucoup à s’améliorer.

C’est impossible d’être content quand on perd surtout de la façon dont nous avons encaissé les deux buts. Mais, on est conscient que, quand on apprend, il y a le prix et aujourd’hui, on est en train de payer ce prix».

Abdoulaye THIAM

(Envoyé Spécial)

 

Leave a reply