Pour une meilleure appropriation du Pap2a : le Congad outille les organisations de producteurs

0
133

Le Conseil des Organisations Non Gouvernementales d’Appui au Développement (Congad), avec  l’accompagnement technique de la Direction générale de la planification et de politiques économiques (Dgppe), s’est  donné pour objectif de renforcer  les capacités des acteurs de la société civile pour l’appropriation du PAP2A. A cet effet un atelier national de renforcement des capacités des organisations de producteurs a été organisé hier, jeudi 24 novembre.

Dans le cadre du renforcement des groupes sociaux vulnérables, le Conseil des Organisations Non Gouvernementale d’Appui au Développement (CONGAD) a  organisé, avec l’appui de la GIZ – Bonn et l’accompagnement technique de la DGPPE, un atelier de renforcement des capacités des organisations de producteurs pour l’appropriation du PAP2A et la contribution au processus d’élaboration de la stratégie «Ne laisser personne en rade» dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi des Objectifs de Développement Durable (ODD). L’objectif  de cet atelier qui a démarré hier, jeudi 24 novembre et ce pour deux jours, c’est de permettre  aux producteurs  de pouvoir donner leurs  appréciations sur l’exécution du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (Pap2a)  mais aussi de percevoir leur niveau d’appropriation et d’ouvrir des perspectives  qui permettront d’intégrer des dimensions qui n’étaient  pas prises en compte lors de l’élaboration  de ces politiques  en fin 2023.  « Nous allons partager avec les producteurs le niveau d’exécution du programme et aussi recueillir leur compréhension de la stratégie et voir jusqu’à quel niveau leurs préoccupations ont été prises en compte. Il faut noter que l’agriculture est le premier pilier  de développement du Sénégal. La majeure partie de la main d’œuvre du pays  est constituée d’agriculteurs. Dans les axes de la stratégie nationale de développement  du Sénégal, il y a la transformation  structurelle de l’économie  qui veut dire que l’économie sénégalaise compte s’appuyer  sur  l’agriculture, l’élevage et la pèche pour pouvoir développer les autres secteurs d’activités », indique Omar Kane du Congad. Par ailleurs, il informe qu’une série de concertation a été initiée pour partager avec l’ensemble des acteurs  notamment les femmes, les jeunes, les personnes âgées et les handicapés  la stratégie Pap2a.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply