Remaniement ministériel : quand Macky Sall fait durer le suspense ! 

0
309

Annoncé par le chef de l’Etat, Macky Sall, le retour du poste de Premier ministre devant entrainer un remaniement ministériel n’est toujours pas effectif. Et ce, nonobstant la prise au plan institutionnel et politique de toutes les dispositions devant permettre au chef de l’Etat de passer à l’acte.

Le président de la République, Macky Sall, peine-t-il à trouver un bon profil pour diriger son prochain gouvernement ? En effet, annoncé par le chef de l’Etat lui-même lors du Conseil des ministres du mercredi 24 novembre 2021 dernier qui a d’ailleurs procédé à l’adoption du projet de loi de réforme de la Constitution, le retour du poste de Premier ministre devant entrainer un remaniement ministériel n’est toujours pas effectif. Alors que le chef de l’Etat et son entourage maintiennent toujours le suspense autour de cette question, il faut rappeler que toutes les dispositions préalables à ce retour du poste de Premier ministre ont été prises au plan institutionnel et politique. En effet, soumis à l’Assemblée nationale en procédure d’urgence, le projet de loi portant restauration du poste de Premier ministre a été validé depuis le vendredi 10 décembre avec 92 voix contre 2 contre et 8 abstentions. 

Au plan politique également, la tenue des élections locales du 23 janvier dernier qui avait été évoquée par le chef de l’Etat avant de passer à l’acte est aussi aujourd’hui derrière nous. Même l’euphorie du premier sacre de l’équipe nationale du Sénégal à la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) le 6 février dernier qui pouvait servir de facteur d’explication de ce retard du chef de l’Etat à publier le décret de nomination de son Premier ministre s’éloigne peu à peu de l’hypothèse.

Sur le même sujet : « Le président fait face à plusieurs propositions, d’après… », Bacary Domingo Mané, spécialiste en communication politique sur le retard de la nomination du PM

Il faut dire que cette question de formation du prochain gouvernement est dans tous les débats. Du côté de la presse, on n’est pas en reste. Dans leur édition du 04 février dernier, nos confrères du quotidien « Les Échos » revenant sur ce remaniement ministériel annonçant la nomination du prochain gouvernement pour le mercredi 9 février dernier avaient indiqué que le chef de l’Etat, lors du conseil des ministres du 2 février a fait ses adieux aux membres de son gouvernement. Rebondissant sur cette question, le site d’information Dakaractu.com pointe du doigt la finale remportée de la Can , le 6 février dernier, et la prise de la prise de la présidence tournante de l’Union africaine lors du sommet de cette instance continentale à Addis Abeba, le week-end du 4, 5 et 6 février dernier comme principaux facteurs du retard dans la nomination du nouveau gouvernement. Un nouveau gouvernement qui risque de ne pas être effectif avant l’inauguration du nouveau stade du Sénégal à Diamniadio, le 22 février, par le Chef de l’État Macky Sall.

NANDO CABRAL GOMIS

Comments are closed.