Kalidou koulibaly, capitaine des lions «on sait maintenant qu’est ce qu’il faut améliorer avant le Mondial»

0
249

«Concernant le match contre l’Iran, c’est dommage qu’on ne l’ait pas remporté. On a ouvert le score
difficilement. En plus on a manqué d’efficacité. En première mi-temps, on s’est procurés beaucoup
d’occasions. C’est dommage qu’on ne les a pas transformé toutes en buts. On a bien joué,
on a essayé de jouer entre les lignes contre une équipe qui était basse en première période.

En seconde période, ils étaient un peu plus conquérants. Ils sont venus nous chercher, mais on a réussi à
se procurer quelques occasions. C’est dommage de prendre un but, parce qu’on ne les a pas assez
pressés sur les côtés. Ils ont trop centré facilement. Il y a encore beaucoup de travail. Il y a la Coupe
du monde qui arrive. On savait que contre l’Iran, c’était notre dernier match, donc on avait à cœur de
finir sur une victoire. Donc, c’est dommage ! Mais, on désormais ce qu’il faut améliorer avant la Coupe du monde. Même s’il est vrai qu’on n’aura pas d’autres matchs de préparation jusqu’au
prochain rassemblement. Les joueurs vont se préparer en clubs».

«On a vu des joueurs comme Pathé (Ciss) et Jacobs (Ismaël) très intéressants»


«Sur les deux matchs, on a été bons. Il y a beaucoup de choses positives. C’est de bon augure pour la
suite. Maintenant, place aux clubs, aux matchs de championnat et de Coupe d’Europe. On reviendra
le moment venu pour tout donner pour le Sénégal en Coupe du monde. Une victoire et un match nul,
c’est très positif quand même. Sortir de ce regroupement invaincu, c’était ça l’objectif. Il y a de la
solidité, parce qu’on a pris qu’un seul but sur les deux rencontres. C’est dommage qu’on ait pris ce
but aujourd’hui (hier). On voulait des clean-sheets, mais on a vu que, malgré les remaniements du
coach, les changements effectués, une équipe du Sénégalaise qui sait jouer au football, qui
s’est procurée des occasions. On a vu des joueurs qui sont très intéressants comme Ismaïl Jakobs,
Pathé (Ciss). C’est de très bon augure pour notre sélection. Ce sera très difficile pour le coach de choisir les Lions pour la Coupe du monde. Quand c’est difficile, c’est encore mieux. Cela veut dire que les
Sénégalais sont performants. On espère que tout le monde va renter en bonne santé».

«La préparation individuelle sera axée  sur le physique»

«Le Sénégal est une équipe. Notre fort, c’est avant tout le collectif. Ce sont des joueurs qui croient en
eux. Ils se cessent de travailler. Nous sommes dans la continuité de ce que nous avons réalisé ces
derniers temps. Le collectif, la solidarité font partie des clés de la réussite. C’est inédit ! Du jamais vu !
C’est bien. Mais on a l’habitude, parce qu’on joue une Coupe d’Afrique en plein milieu de saison. On
est souvent emmené à laisser nos clubs pour jouer avec nos équipes nationales. La chance que nous
avons est que le groupe vit depuis longtemps ensemble.

La préparation sera surtout axée sur le domaine physique. Chaque joueur doit se préparer physiquement. À nous de rapporter cette fraicheur physique et cette énergie en équipe nationale. Il y a le staff qui nous suit, ils sont toujours
en contact avec nous».

Recueillis par Abdoulaye THIAM

(Envoyé Spécial)

Leave a reply